Une insertion professionnelle vertueuse 

Une insertion professionnelle vertueuse 

Résumé

de nombreux cultivateurs et associations aident à la réinsertion de personnes en difficulté

On en parle peu et pourtant, de nombreux cultivateurs et plusieurs associations aident à la réinsertion de personnes en difficulté.

Et si les secteurs de l’agriculture et de l’économie solidaire pouvaient réinventer une économie responsable ?

L’Agriculture comme facilitateur de liens distendus entre l’homme et la société. Cela date en France des années 80 mais plus intensément depuis les années 2000. Les prémices d’une agriculture revisitée, allant bien au-delà de la production, se sont mises en place.

De nouveaux dispositifs ont vu le jour comme les jardins d’insertion.

Travailler la terre dans le contexte d’une agriculture biologique et durable s’est imposé comme modèle dont la finalité est l’insertion sociale et de réhabilitation des personnes marginalisées.

A qui cela s’adresse-t-il ? 

Destiné aux demandeurs d’emploi de longue durée et aux sans-abris en proie à la désocialisation, mais pas que !
Cela s’adresse à toute personne en situation de vulnérabilité exacerbée tant par la précarité de l’emploi que par la fragilité des supports de sociabilité.
Chaque personne intégrant ces structures d’insertion suit un cheminement qui le structure tout en lui permettant de trouver une valorisation par le travail et en lui offrant un contexte solidaire et social dont il s’est progressivement éloigné. Parfois, il s’agit d’une solution de dernier secours. Ainsi ces associations et ces producteurs luttent contre l’exclusion et la précarité. La dynamique de réseau et la mutualisation de moyens pérennisent l’ensemble.
Le maraîchage s’avère être particulièrement propice à une reconstruction personnelle et permet de regagner confiance et estime de soi. On retrouve un rythme et des habitudes de travail.
Le retour à la terre, souvent en plein air, a des vertus en matière d’apaisement et d’équilibre, sur les plans psychologiques et également physiques.

Du win win 

D’un côté, ces associations apportent formation, assistance technique, parrainage et accompagnement technique, social.
D’un autre côté les producteurs accueillent les personnes dans le cadre d’un contrat d’insertion et permettent de prendre part à l’activité économique.
Et enfin, un nouvel individu naît, se transforme et se valorise.
Plus largement, au-delà de lutter contre l’exclusion, la démarche favorise le développement local et la protection de l’environnement.  

Car oui, ce sont les producteurs de la bio qui sont familles d’accueil ! Il y a des exemples directement dans l’agriculture mais par extension dans le développement des jardins pédagogiques, de chantiers d’insertion alimentaire de conserverie ou de structure de traiteur solidaire. Et nous consommateurs, pouvons-vous contribuer à développer le concept ? OUI, allez à la rencontre des acteurs et participez !   Pour aller plus loin : Réseau Cocagne http://www.reseaucocagne.asso.fr/ Association Espace https://www.association-espaces.org/ De nombreuses associations exercent en région, renseignez-vous  crédit photo @bryanpapazov

Partager :FacebookTwitter
Rejoignez la discussion

1 commentaire