L’habitat écologique, ça vous tente ? 🏕️

L’habitat écologique, ça vous tente ? 🏕️

Résumé

L’habitat écologique permet d’aller vers un mode de vie plus autonome, simple et résilient pas si loin des utopies de nos rêves d’enfant et de la cabane cachée dans les arbres de la maison familiale.

Même si la tente des campeurs est fondamentalement écologique, nous souhaitons nous interroger sur la philosophie de vie qui règne autour de l’habitat écologique. Le rapport de la nature dans l’Habitat est un questionnement qui ne date pas d’hier et demeure toujours bien présent.

Habitat alternatif ou version radicale d’une écologique engagée ?

Nous nous sommes interrogés sur les critères de ceux qui décident de passer à l’acte tout en essayant de brosser un portrait sans doute non exhaustif des multiples choix qui s’offrent à nous.

Quelles formes d’habitats écologiques ? 

Kerterre, berme, in-hill, underground, cut and cover, troglodyte, maison en terre, maison bioclimatique et encore maison nomade… Les dénominations et les formes de ces habitations ne manquent pas ! Et bien malin celui ou celle qui pourra clôturer cette liste !

Leur conception, leur rapport à l’environnement et leur rapport à l’humain change mais en réalité, elles sont toutes inspirantes.

On peut s’interroger sur les critères qui font qu’à un moment de sa vie, on décide de faire le choix de n’avoir pas la même maison que celle de son voisin.

L’envie de vivre et de se reconnecter avec la nature sans pour autant la dominer est un élément déclencheur

L’habitat écologique permet d’aller vers un mode de vie plus autonome. Simple et résilient pas si loin des utopies de nos rêves d’enfant et de la cabane cachée dans les arbres de la maison familiale.

Le critère du coût n’est pas étranger à ce choix non plus. Si l’on ne veut pas s’endetter à vie, certaines des solutions sont plus qu’envisageables. Si vous optez pour un modèle kerterre, il vous en coûtera moins de 10 000€, toilettes en extérieur !

Que ce soit dans la construction ou la réhabilitation, on peut s’inspirer de pratiques que l’on appelle bioclimatiques. Travailler sur l’isolation, les masses thermiques et la ventilation tout en tenant compte de l’exposition au soleil et à la lumière est déjà un premier pas. Tenir compte des particularités de son lieu d’implantation et des particularités de son environnement est également une bonne chose. Et finalement, agir pour rendre son bâtiment passif est sans doute la meilleure façon de joindre l’utile à l’agréable.

Espérons que du fait du réchauffement climatique, les constructeurs seront de plus en plus dans l’obligation de s’interroger sur leur mode de construction incluant les futures dépenses énergétiques à long terme.

En matière d’habitat, l’innovation est de respecter notre environnement et de rester connecté avec ce qui nous entoure. L’habitat est un maillon d’un écosystème qui se doit d’être durable ! Et ces alternatives sont bien souvent une voie pour entrer en déconsommation ! Et l’alimentation doit suivre… Avec BioToutCourt, trouvez des producteurs et artisans de la bio autour de chez vous en circuit court !

Partager :FacebookTwitter
Rejoignez la discussion

Instagram

Error validating access token: The session has been invalidated because the user changed their password or Facebook has changed the session for security reasons.