Focus sur le métier de Brasseur
brasseur

Focus sur le métier de Brasseur

Résumé

Chronique sur les métiers issus de l’agriculture ou de l’artisanat
Episode 2 Brasseur – maître brasseur

Il existe des métiers ancestraux et parmi eux, nous avons choisi de vous parler d’un métier en or comme la couleur de la bière, celui de Brasseur.

Un peu d’histoire !

La bière est sans doute un alcool parmi les plus anciens.
Notons que les premières traces remontent à l’Egypte ancienne, il y a 4 000 ans !
Au moyen-âge, le houblon fait son apparition et le breuvage se rapproche davantage de ce que nous consommons aujourd’hui. 
C’est Charlemagne qui confère la fabrication de la bière aux moines et naît ainsi les nombreuses bières de l’abbaye que nous connaissons tous.
Il faudra attendre les débuts de l’air industrielle au XIXe siècle pour révéler la chimie nécessaire au phénomène de fermentation dans un contexte sanitaire sain. Ainsi, c’est à compter de cette époque que la bière peut être mieux conserver et donc voyager.


La bière que nous buvons aujourd’hui nous propose de multiples facettes tant en variétés qu’en identités. Avis aux collectionneurs d’étiquettes tant le patrimoine et riche en la matière. De la pure traditionnelle bière de l’abbaye, à celle aux accents de culture rock, folk, mental et j’en passe. Il y en a pour tous les goûts !
Alors, laissons de côté les énormes brasseurs industriels et privilégions les petites productions, car ce sont elles qui élaborent la grande majorité des 10 000 références françaises. 
Saluons la poussée dynamique depuis les années 2000 d’une alternative à la traditionnelle consommation viticole. 

Est-ce dû à l’avènement des micro-brasseries créées par des passionnés un peu partout sur le territoire ? Ville, campagne, la bière plaît partout !

Posons-nous la question du pourquoi tant d’engouement ? 

Il semble que la fabrication de la bière regroupe un nombre de disciplines formidables. C’est la synthèse de connaissances variées regroupées en un seul produit. 
Alors, autant dire que la formation n’est pas simple et que 5 bonnes années de formation sont nécessaires pour consacrer un bon brasseur. 
Parmi les multiples qualités, notons la rigueur, la patience et le sens de l’organisation. Rien ne doit être laissé au hasard pour la bière.

Parmi les missions qui se détaillent en de multiples tâches, notons principalement :

– La sélection de la matière première l’orge 
– Le maltage 
– La torréfaction
– Le brassage 
– La fermentation
– La garde
L’ensemble de la fabrication de la bière est un maillage de tâches entre toutes ces étapes.

Il faut un bon mois avant de pouvoir déguster le breuvage.

Vous l’aurez compris, le métier de brasseur est un métier technique. La dimension patrimoniale et la préservation des recettes ancestrales ne sont pas négligeables non plus. 

Biérologie, zythologie sont parmi les mots à retenir pour cerner le sujet.

Chez BioToutCourt, nous nous intéressons davantage aux brasseurs labellisés a minima en AB. Alors, qu’avons-nous remarqué ? 

La route est encore longue mais la création de multiples micro-brasseries permet de voir une réelle avancée. Ainsi, les brasseurs sont de plus en plus soucieux d’acquérir des matières premières sans pesticides. Ils s’inscrivent dans une démarche environnementale plus large qui s’étend jusqu’au ré-emploi du verre, une fabrication d’étiquette non-polluante. Le recyclage des drèches (résidus du malt) dans l’alimentation est parfois au programme. Avez-vous déjà goûté les gâteaux apéritifs ou biscuits à base de drèches ? 

Tout comme le métier de paysan-boulanger dont nous avons parlé dans un article précédent, le métier de brasseur tend à évoluer en collectif. C’est ainsi que producteurs de houblon et brasseur cohabitent sur une même exploitation ou une même entité. Vive le collaboratif ! 

Nous vous invitons à découvrir notre sélection de brasseurs, made in BioToutCourt :

Abbaye de Signy

Brasserie du Pont de Coude

Brasserie du Petit Caboulot  

À vos commandes ! 

Partager :FacebookTwitter
Rejoignez la discussion