Faire son propre compost est un geste écoresponsable
compost

Faire son propre compost est un geste écoresponsable

Résumé

Un moyen innovant de faire son compost simplement. Vos plantes vous diront merci !

Tout le monde, ou presque, connaît le compostage : cette pratique consistant à confier les biodéchets (essentiellement les épluchures de légumes et de fruits) à la nature qui les transforme, principalement sous l’action des vers de terre, en un engrais, le compost, très utile ensuite pour les plantes. C’est même le cycle naturel de la vie au sol que l’on peut observer un peu partout mais où ?
Dans le monde rural, le compost est comme une évidence. Il est pratiqué pour convertir des fumiers et ensuite peut être intégré au sol afin de l’enrichir.

Le mécanisme de compostage permet aux déchets organiques d’être dégradés de façon contrôlée, avec les éléments essentiels : l’oxygène de l’air et d’humidité (eau). L’ensemble des actions des bactéries, champignons, micro-organismes et macro-organismes transforment en humus riche en éléments nutritifs.Seulement, cette pratique nécessite d’attendre la maturation du compost généré et de le manipuler pour l’épandre dans les plantations.Si patience et longueur de temps font partie du savoir-être du producteur agricole, il n’en est pas de même pour les simples jardiniers que nous sommes.

Comment quand on est simple consommateur se mettre au compostage en douceur ?

Il y a plusieurs façons de s’y prendre même si l’on n’a pas d’espace vert chez soi :

Le compost avec un bio-seau. On garde les épluchures dans son seau et quand il est plein, on va soit le déposer dans une aire de compostage de sa copropriété, soit dans un bac à compost ou dans un jardin partagé de sa commune, soit encore à la déchetterie car certaines organisent cette activité. Il s’agit selon l’endroit où l’on se trouve de se renseigner auprès de sa ville ou de sa communauté de commune.
En faisant son propre compost, on évite à des tonnes d’épluchures de finir à l’incinérateur et on permet à la terre qui va recevoir ce compost d’être plus fertile pour de meilleures productions.

Si on possède une simple terrasse et que l’on n’aime pas les contraintes du bio-seau ?

BioToutCourt vous a déniché une solution autant innovante qu’ingénieuse qui devrait vous intéresser.
Alexander de Compoust a imaginé, sur sa terrasse à Lyon, un dispositif combinant à la fois un composteur et une jardinière.  Compoust, dans lequel le compost produit alimente directement les plantes cultivées. Considérant qu’il s’agit peut-être là de la « poubelle du futur », son créateur souhaite breveter et commercialiser sa solution, aussi bien auprès des particuliers que des entreprises et collectivités. Il est prévu une gamme en plastique recyclé et une autre en bois. Chaque gamme comporte un petit et un grand modèle. En outre, plusieurs modèles identiques peuvent être assemblés pour obtenir une installation étendue avec une grande capacité de traitement de biodéchets. Alexander a besoin d’aide pour que ce projet devienne une réalité : votre contribution financière, même symbolique, à la cagnotte et vos partages de liens sont les bienvenus.

La cagnotte : https://www.okpal.com/soutenez-compoust-le-composteur-jardiniere/#/
Les liens : https://linktr.ee/compoust

Nous n’avons aucune raison de ne pas avoir le geste compost !

Partager :FacebookTwitter
Rejoignez la discussion