Consommer responsable, et pourquoi pas dès l’enfance
consommer responsable

Consommer responsable, et pourquoi pas dès l’enfance

Résumé

L’ère de la consommation à outrance est révolue. Un nouveau modèle d’éducation s’installe pour consommer responsable dans les actes, au delà des paroles.

Consommer responsable dès l’enfance est le nouveau credo des jeunes familles. En effet, il est nécessaire pour cela que le discernement prenne le pas sur la consommation.
Le plaisir et le bonheur sont un des fondamentaux chez les enfants, celui de la sobriété assumée doit se développer. Devenir un consommateur responsable, cela peut être simple.

Le temps du marketing de marque est-il révolu quand on parle d’enfance ?



Et nous sommes tous convaincus que sans le marketing, nous-même ainsi que nos chers bambins vont être en panne d’inspiration. Tout est marketing !
Pourtant, d’autres voies s’ouvrent, à mille lieux du consumérisme instauré par les 30 glorieuses et qui s’est largement développé depuis. Le chemin se dépoussière !
Et oui, certains parents, plus en écoute du monde qui change, optent déjà pour une sobriété de vie. Et pourquoi pas, poursuivre cette aspiration lorsque la famille s’agrandit ?
Comme dit l’adage, les bonnes habitudes se prennent tôt si l’on veut consommer durablement. Une bonne préparation s’impose.
Ensuite, c’est beaucoup plus facile de dire Stop à la consommation réconfort et d’adopter une consommation plaisir.
La jeunesse est pleine de vitalité. Il s’agit plutôt de nourrir le désir que de posséder.
Et si nous laissions aux enfants le temps de rêver, d’imaginer et d’attendre ?
C’est peut-être cela la consommation responsable.

L’argent comme pierre angulaire du consommer responsable

Point besoin de dénigrer l’argent qui permet avant tout l’échange. C’est une problématique dans le développement des jeunes. Gérer un budget dès l’enfance fait prendre conscience que tout n’est pas accessible.
C’est aussi le prix d’une certaine liberté, et même d’une émancipation.
Choisir, c’est renoncer disait André Gide. Pour nombres ados, plus qu’un proverbe, un apprentissage de la vraie vie !

Et la planète, bordel !

Le risque d’un épuisement lent et lattant des ressources de notre bonne vieille terre n’est plus à ignorer.
Le comportement des parents induits celui des enfants et l’inverse est-il vrai ?
Et pourtant, une chose est certaine, c’est que les enfants sont naturellement proches de la nature. Ils ont un vrai sens de l’écologie.
Evitez le gâchis induit par l’hyper consommation est une idée qu’ils peuvent assimiler, et même revendiquer.
Acheter des produits déjà utilisés n’est pas réserver à ceux qui n’ont pas les moyens. C’est un vrai style de vie et même pour des jouets.
Cassons la chaîne du « on achète, on casse, on jette » !

L’alimentation avec légumes et fruits est une case à cocher

Consommer responsable dès l’enfance passe par la case légumes et fruits.
Leur consommation a largement baissé entre 1986 et 1998 avec de 90 % à 70 % pour les légumes et de 80 % à 60 % pour les fruits. Dingue ce constat !
Un autre constat de FranceAgriMer, c’est que la jeune génération, celle des jeunes adultes, beaucoup plus consciente des enjeux écologiques, va beaucoup plus que leurs aînés vers des produits sans pesticides de synthèse.
Regardons nos enfants pour envisager le monde de demain. Les gens du marketing l’ont compris depuis longtemps.

Et oui, on sait bien que la malbouffe est passée par là, mais il n’est pas interdit de consommer mieux.
On peut prendre l’exemple du pain sans gluten qui permet une réduction significative des troubles digestifs.
C’est la santé des petits pour plus tard qui est en jeu. Même sans dramatiser, pourquoi rendre plus performante la médecine, si c’est pour détruire la santé en même temps ?
Alors, à vos légumes et fruits, en salades, gratins, soupes, dans tous les repas !

Une consommation minimaliste pour consommer responsable

Militons pour une consommation simple, sobre et engagée dès le plus jeune âge. Privilège à l’économie circulaire.
L’acte d’achat chez les parents agit sur deux cordes sensibles : celle de la culpabilité et celle du pouvoir. Le bonheur des enfants passe par une bonne étude du besoin avec discernement. Il y a aussi l’idée d’introduire une composante « respect ». On range bien ses habits et on ne casse pas ses jouets.
J’entends déjà votre remarque : « Ça, c’est en théorie ! ».
On ne vous a pas dit que tout se réalise en un jour. La patience et la répétition font partie de votre boite à outils de parents.

Enfin,

Alors, consommer responsable dès l’enfance ne passe pas par le chant des sirènes de la surconsommation ! Ayons une volonté d’établir nos propres normes du bien-être en dehors de celle des marques. Soyons cohérents dans nos choix de consommation. Malgré tout, ne plus consommer nous condamne à une mort sociale. Tout est une question de curseur. Privilégions le troc, l’échange sans oublier de communiquer pour une consommation durable.

L’écologie dans l’économie pour le développement d’une vie saine. Voilà l’enjeu !

Un joli cadeau à lire à l’infini aux plus petits : Lilidou, bergère de vers de terre.

Partager :FacebookTwitter

Instagram

Error validating access token: The session has been invalidated because the user changed their password or Facebook has changed the session for security reasons.